04/11/2005

moules

 Moules marinières

Ingrédients :

  • Un demi litre de moules
  • Ail
  • Beurre
  • Un demi verre de vin blanc 

Préparation :

Nettoyer les moules en grattant les petits coquillages collés dessus, les rincer.
Mettre les moules dans une casserole avec l'ail coupée en tout petits morceaux, et un bon morceau de beurre.

Cuisson :

Faire chauffer à feu vif en remuant avec une cuiller afin que les moules du dessus puissent également s'ouvrir. Lorsque les moules sont presque toutes ouvertes ajouter le vin blanc dans la casserole. Servir chaud.

Le Conseil du Chef :

- La recette présentée ici est la recette basique avec les composants minima. Diverses variantes peuvent améliorer le goût de ce plat avec l'ajout d'autres composants tels que persil, oignon ou échalote, feuille de laurier, thym, cidre à la place du vin blanc etc....
- Si au lieu d'acheter les moules, vous allez (comme moi) directement les ramasser sur les rochers, il convient de les faire "dégorger" pendant au moins une heure dans de l'eau de mer, afin d'éliminer toutes les impuretés ingurgitées par les moules.

Accompagnement :

Vin blanc sec, genre Muscadet

A la découverte du vignoble nantais

Le vignoble nantais s’étire le long de la Loire, du littoral jusqu’aux coteaux de l’Anjou. S’étendant sur une superficie de 15.000 hectares, c’est incontestablement l’un des plus importants vignobles de France pour la production de vin blanc d’appellation.






Les coteaux ensoleillés bénéficient des influences de l’Océan Atlantique mais aussi de la Sèvre Nantaise et de la Maine, pour produire des vins d’une grande vivacité et d’une grande fraîcheur.

  • A servir entre 9° et 11°, les vins du Pays nantais accompagnent à merveille les fruits de mer et les poissons. Un savoir-faire qui remonte à plus de 2.000 ans, époque où les Romains introduisent la vigne, profitant de la richesse de ces terres composées de schistes, de gneiss et d'autres roches sédimentaires et éruptives de l'ère primaire.

  • Au fil des caves et des régions, les producteurs locaux donnent à goûter leur muscadet, leur gros plant ou leur coteau d’Ancenis.

Muscadet et Gros Plant





Le muscadet, qui a depuis bien longtemps établi ses lettres de noblesse dans le département, est issu d'un  cépage unique, le Melon de Bourgogne. Le plus souvent vinifié sur lie, sa belle robe jaune, tirant légèrement sur le vert, révèle de beaux arômes de fruits et de fleurs. Pour bénéficier de la mention "sur lie ", les vins doivent passer un hiver en cuve ou en fût, et se trouver encore sur leurs lies de vinification au moment de la mise en bouteilles. Cette technique permet de protéger le vin de l'oxydation et lui confère un perlant bien particulier, grâce à une présence importante de gaz carbonique. Le vignoble couvre 13.000 hectares, s’étendant jusqu’en Maine-et-Loire et en Vendée.

Outre l’AOC générale Muscadet, on distingue trois AOC régionales :

  • Muscadet Sèvre-et-Maine (85% de la production, 10.392 hectares, cantons de Vertou, Vallet, Clisson et du Loroux-Bottereau).

  • Muscadet Coteaux de la Loire (5 % de la production, 354 hectares).

  • Cotes de Grandlieu (205 hectares).

  • Le Gros Plant, issu du cépage unique de la Folle-Blanche, est un vin sec et iodé qui évoque la présence proche de l’Océan Atlantique. Il est idéal pour accompagner une dégustation d’huîtres. La superficie du vignoble atteint près de 2.780 hectares et s’étend sur une centaine de communes.

Un musée pour un art

Le vignoble des Coteaux d’Ancenis couvre sur 300 hectares les rives escarpées de la Loire, demeurant à 40 % en Loire-Atlantique et 60 % en Maine-et-Loire. Ici vous goûterez une gamme plus variée de vins. Le plus connu est incontestablement le Gamay. Cependant, vous trouverez également des vins rouges ou rosés issus du Cabernet sauvignon, du Cabernet franc et du Gamay noir à jus blanc mais aussi un vin blanc issu du Chenin. Les plus curieux sont peut-être les vins blancs du Malvoisie, cultivés sur à peine deux hectares, et qui sont particulièrement doux.

  • Le Musée du vignoble nantais possède une belle collection d’outils, de machines et autres pressoirs. Il retrace fidèlement l’histoire du vignoble et explique le travail de la vigne et des vins.

 82, rue Pierre Abélard, 44330, Le Pallet, tél. 02.40.80.90.13.




22:49 Écrit par alainleblanc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.